A l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, nous lançons Talented Women of ESCP, une série de mini portraits et de prises de parole d'Alumna inspirantes et expertes dans leur domaine. Il est en effet plus que jamais important de mettre en lumière des profils de femmes talentueuses et de découvrir la diversité de notre communauté.

 

 


Magali Payen (09)

 

Quel est votre domaine d'expertise ? 

Ce qui m’anime depuis plusieurs années, c’est de contribuer à accélérer la métamorphose du monde, notamment via les imaginaires. Donc une double ambition : d’une part, informer, sensibiliser et mobiliser sur les grandes questions environnementales et sociétales actuelles. C’est ainsi qu’est né le mouvement On est Prêt en 2018, qui fédère experts, acteurs de terrain et artistes au service des causes qui me sont chères, comme la préservation de la biodiversité. D’autre part, promouvoir de nouveaux récits, au service d’un avenir plus désirable. C’est ce qui m’a amenée à créer Imagine 2050, en 2018 également, pour conseiller et
accompagner les leaders culturels et les médias dans cet indispensable changement de paradigme

Et qu'est-ce qui vous a emmené sur cette voie ?

Mon mémoire de fin d’études était consacré au cinéma d’engagement. Ce sont ensuite des rencontres, des films, des questionnements qui ont accéléré ma prise de conscience. Pour ne pas demeurer dans la sidération ou le désarroi que peut provoquer l’éco-anxiété, je n’ai trouvé qu’une seule voie possible : l’action ! Oeuvrer au quotidien pour faire advenir un monde plus juste et plus respectueux du vivant, quel plus beau métier que celui-là ?

Quel est votre meilleur souvenir à ESCP ? 

Les cours sur le cinéma espagnol de M. Jimenez !

Qu'est-ce que la réussite, pour vous ? 

Bien que sortie d’une grande école de commerce, je ne crois pas à ces signes extérieurs que notre époque a voulu porter comme les marqueurs incontestables de la réussite ! Plus que le statut, la richesse ou la notoriété, ce qui se rapproche le plus de ma vision de la réussite est sans doute la notion de cohérence, d'alignement, avec ses valeurs et ses convictions, doublée d’une contribution positive aux grands enjeux de notre société.


Avez-vous une chose que nous n'avons pas évoquée, que vous souhaiteriez partager avec notre Communauté ESCP Alumni ?

Nous vivons et allons vivre des bouleversements de grande envergure. J’ai envie
de dire à ces jeunes que plus que n’importe quelle autre génération auparavant, il
leur appartient de créer, de rêver, d’inventer, d’oser. Nos mythes fondateurs ont fait long feu, l’heure est à l’irrévérence, à l’imagination, à l’audace pour bâtir un avenir qui fasse sens pour l’humain et le vivant.

Peut-être souhaiteriez-vous aborder ce qui vous a donné envie de lancer Newtopia ?

Loin des discours alarmistes et des projections les plus sombres, pour donner envie à chaque citoyen de se mobiliser, il faut lui donner à voir un avenir désirable. C’est la raison d’être de Newtopia. Aux côtés de Cyril Dion et Marion Cotillard, j’ai fondé cette société de production à impact pour mettre en lumière des nouveaux imaginaires et faire ainsi éclore, par l’image et le récit, le monde de demain.

 

 


Joséphine Bouchez (14)

 

Quel est votre domaine d'expertise ? Et qu'est-ce qui vous a emmené sur cette voie ?

En 2014, pas encore diplômée, j'ai co-fondé Ticket for Change, une entreprise sociale qui forme et accompagne les individus qui veulent construire une carrière à impact positif. Nous accompagnons des entrepreneurs dans leurs premiers pas, mais aussi des étudiants, des personnes en reconversion, ou des salariés de grandes entreprises, à mettre les enjeux sociaux et environnementaux au coeur de leur carrière et de leurs métiers. Ticket for Change, c'est aussi un mouvement qui veut transformer les systèmes de l'éducation, de la formation et de l'orientation pour rendre accessibles et désirables ces métiers utiles pour la société et la planète ! Nous avons touché près de 120 000 personnes à date. Depuis 8 ans, j'y ai développé des expertises dans l'entrepreneuriat et l'innovation sociale, l'ingénierie pédagogique et la mesure d'impact, les modèles économiques hybrides, ainsi que les stratégies de changement d'échelle.

Quel est votre meilleur souvenir à ESCP ? 

Il y en a plein... et ils sont en dehors des salles de classe :) Le plus marquant est sans doute la création d'une association : le Star Trekk' ESCP Europe. Nous voulions sensibiliser les étudiants à la cause environnementale par les sports de montagne et l'organisation d'un trekk ouvert à tous. La première édition avec une centaine de participants a été extraordinaire ! C'était la découverte de l'entrepreneuriat sans le savoir : partager une vision, fédérer et manager une équipe, convaincre des partenaires, lever des fonds, faire rayonner la marque... L'association existe toujours aujourd'hui, elle a fêté ses 10 ans, et les places se vendent désormais en quelques heures seulement !  

Qu'est-ce que la réussite, pour vous ? 

Pour moi, la réussite, c'est de consacrer son temps et son énergie à ce qui est essentiel pour soi, autant dans sa vie personnelle que professionnelle. C'est d'être aligné entre qui l'on est et ce que l'on fait au quotidien. A mon sens, c'est contribuer à bâtir une société plus juste, plus équitable, plus respectueuse de la planète et que je serai fière de léguer aux générations futures. Il y a du boulot ! C'est aussi réussir à faire tout ça en étant en forme, en profitant de ma famille et de mes amis, et en vivant dans des conditions matérielles qui me permettent de faire ce que j'aime le plus. Sacré programme donc ;) C'est une question fondamentale, tout le monde devrait prendre le temps d'y répondre. C'est une idée clé du Manifeste que j'ai co-écrit avec mon co-fondateur Matthieu Dardaillon (ESCP 2014) "Tu fais quoi dans la vie ? Votre travail peut faire la différence pour la société et la planète". 


Avez-vous une chose que nous n'avons pas évoquée, que vous souhaiteriez partager avec notre Communauté ESCP Alumni ?

En tant qu'Alumni de ESCP, parce que nous avons un bon diplôme et parce que nous sommes pour la plupart en position de leadership, je pense que nous avons une responsabilité particulière de nous poser la question des conséquences de notre travail. Est-ce qu'il fait partie du problème ou de la solution ? Sommes-nous en train de contribuer activement à construire la société dans laquelle on aspire à vivre ? Nous allons passer en moyenne 80 000 heures dans notre vie à travailler, c'est un levier incroyable pour changer les choses ! Oui, c'est possible de concilier carrière et utilité sociale, sécurité matérielle et quête de sens, travail et épanouissement ! J'en vois des centaines d'exemples au quotidien avec Ticket for Change, et j'adorerais que les Alumni de la communauté ESCP puissent être inspirés à leur tour par ces modèles !



 


Laura Bedoucha (15)

 

Quel est votre domaine d'expertise ? Et qu'est-ce qui vous a emmené sur cette voie ?

Je suis juriste de formation, ancien avocat. J’ai quitté le barreau de Paris pour rejoindre le ministère de l’Intérieur ayant un fort attrait depuis toujours pour tout ce qui touche aux thématiques régaliennes et plus particulièrement la sécurité intérieure. J’exerce les fonctions de conseiller du chef de l’inspection générale de la gendarmerie nationale, un poste pas uniquement juridique, assimilable à celui d’un conseiller spécial où je mesure tous les jours l’intérêt des notions de marketing et de stratégie acquises à l’ESCP ! Notre institution est en effet en pleine ouverture sur l’extérieur !

Quel est votre meilleur souvenir à ESCP ? 

Sans hésiter, la fondation de l’association Shuffle ESCP aux côtés de mes camarades Alexandre Audi et Rémy Lombard quasiment dès notre intégration à la rentrée 2011. Nous avions fait le constat que la part des étudiants étrangers au sein notamment du programme grande école allait croissant sans qu’aucune association internationale généraliste n’existe à l’école ! L’idée était de se faire le relais du département des partenariats internationaux pour faciliter l’accueil des étudiants étrangers mais également favoriser les interactions avec les étudiants français par l’organisation d’évènements éducatifs (mais aussi festifs !) autour de l’internationalité.

Qu'est-ce que la réussite, pour vous ? 

Après le bac, comme beaucoup je pense que j’aurais répondu à cette question sous l’angle de la seule réussite sociale et matérielle. J’ai commencé ma carrière dans un grand cabinet d’avocats international (pour faire plaisir à papa-maman), j’étais très bien payée mais je ne trouvais aucun sens à ce que je faisais. Un jour j’en ai eu assez de visionner tous les documentaires et lire tout ce qui s’écrivait sur les forces de sécurité intérieure et j’ai décidé de passer de l’autre côté. Le porte monnaie en a pris un coup, certes, je ne travaille pas forcément moins et les enjeux sont différents mais je suis PASSIONNEE par ce que je fais au quotidien. La réussite pour moi, c’est parvenir à s’accomplir dans ce que l’on fait, ne plus être dans une quête perpétuelle d’autre chose et avoir trouvé une forme de sérénité. Pour le reste, je vous invite à écouter l’excellent podcast « Gatemeri » lancé par N’Geur Sarr (alumni ESCP) qui interroge le sens de la réussite et propose des témoignages très variés à ce sujet.


Avez-vous une chose que nous n'avons pas évoquée, que vous souhaiteriez partager avec notre Communauté ESCP Alumni ?

Nous avons une communauté d’Alumni très diverse, à l’image de la diversité des programmes proposée par notre école. N’oublions pas ce que nos ainés ont fait pour nous lorsque nous étions étudiants - je garde de très bons souvenirs d’échanges lors de soirées Alumnights - alors même si nos quotidiens respectifs nous happent, investissons nous à notre tour à leur profit ! Je vais d’ailleurs prochainement me proposer pour devenir mentor mais il y a une large palette de possibilités de contribuer au sein d’ESCP Alumni au bénéfice du rayonnement de l'école.