Partager sur :

Laura Bedoucha (15), Talented Woman of ESCP !

08 mars 2022
Vue 503 fois

A l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, nous lançons 'Talented Women of ESCP', une série de mini portraits et de prises de parole d'Alumna inspirantes et expertes dans leur domaine. Pour inaugurer cette série, découvrez Laura Bedoucha (15), conseiller du chef de l'IGGN !

Quel est votre domaine d'expertise ? Et qu'est-ce qui vous a emmené sur cette voie ?

Je suis juriste de formation, ancien avocat. J’ai quitté le barreau de Paris pour rejoindre le ministère de l’Intérieur ayant un fort attrait depuis toujours pour tout ce qui touche aux thématiques régaliennes et plus particulièrement la sécurité intérieure. J’exerce les fonctions de conseiller du chef de l’inspection générale de la gendarmerie nationale, un poste pas uniquement juridique, assimilable à celui d’un conseiller spécial où je mesure tous les jours l’intérêt des notions de marketing et de stratégie acquises à l’ESCP ! Notre institution est en effet en pleine ouverture sur l’extérieur !

Quel est votre meilleur souvenir à l'ESCP ? 

Sans hésiter, la fondation de l’association Shuffle ESCP aux côtés de mes camarades Alexandre Audi et Rémy Lombard quasiment dès notre intégration à la rentrée 2011. Nous avions fait le constat que la part des étudiants étrangers au sein notamment du programme grande école allait croissant sans qu’aucune association internationale généraliste n’existe à l’école ! L’idée était de se faire le relais du département des partenariats internationaux pour faciliter l’accueil des étudiants étrangers mais également favoriser les interactions avec les étudiants français par l’organisation d’évènements éducatifs (mais aussi festifs !) autour de l’internationalité.

Qu'est-ce que la réussite, pour vous ? 

Après le bac, comme beaucoup je pense que j’aurais répondu à cette question sous l’angle de la seule réussite sociale et matérielle. J’ai commencé ma carrière dans un grand cabinet d’avocats international (pour faire plaisir à papa-maman), j’étais très bien payée mais je ne trouvais aucun sens à ce que je faisais. Un jour j’en ai eu assez de visionner tous les documentaires et lire tout ce qui s’écrivait sur les forces de sécurité intérieure et j’ai décidé de passer de l’autre côté. Le porte monnaie en a pris un coup, certes, je ne travaille pas forcément moins et les enjeux sont différents mais je suis PASSIONNEE par ce que je fais au quotidien. La réussite pour moi, c’est parvenir à s’accomplir dans ce que l’on fait, ne plus être dans une quête perpétuelle d’autre chose et avoir trouvé une forme de sérénité. Pour le reste, je vous invite à écouter l’excellent podcast « Gatemeri » lancé par N’Geur Sarr (alumni ESCP) qui interroge le sens de la réussite et propose des témoignages très variés à ce sujet.


Avez-vous une chose que nous n'avons pas évoquée, que vous souhaiteriez partager avec notre Communauté ESCP Alumni ?

Nous avons une communauté d’Alumni très diverse, à l’image de la diversité des programmes proposée par notre école. N’oublions pas ce que nos ainés ont fait pour nous lorsque nous étions étudiants - je garde de très bons souvenirs d’échanges lors de soirées Alumnights - alors même si nos quotidiens respectifs nous happent, investissons nous à notre tour à leur profit ! Je vais d’ailleurs prochainement me proposer pour devenir mentor mais il y a une large palette de possibilités de contribuer au sein d’ESCP Alumni au bénéfice du rayonnement de l'école.




2
J'aime